Accueil Conseil santé au naturel Problèmes digestifs Troubles digestifs : les apports de la Sophrologie
Problèmes digestifs

Troubles digestifs : les apports de la Sophrologie

Publié le 06/11/2018

Comment soulager les troubles digestifs avec la Sophrologie ?

Troubles digestifs : les apports de la Sophrologie

 

Les troubles digestifs empoisonnent un français sur deux d’après un sondage IFOP de 2017 publié sur Santé Magazine. Les femmes sont plus touchées par le problème (54%) que les hommes (41%).

 

Notre santé dépend en partie de nos intestins. Ils contiennent de nombreuses cellules nerveuses et immunitaires. Ce « deuxième cerveau » secrète des neurotransmetteurs semblables à notre cerveau. En particulier la sérotonine qui contribue à la digestion et régule nos humeurs.

 

« Nos deux cerveaux doivent collaborer sinon il y a chaos dans notre ventre et misère dans notre tête » explique le Dr Gershon.

 

 

Quel type de troubles digestifs avez-vous ?

 

Les troubles digestifs au niveau de l’estomac sont les remontées acides, les nausées, la perte d’appétit.

 

Ceux de l’intestin sont les ballonnements, les problèmes de transit qui sont souvent gênants mais sans gravité.

 

Le syndrome du côlon irritable quant à lui, est un trouble fonctionnel chronique touchant majoritairement des femmes qui se caractérise par des sensations douloureuses au ventre. Il ne s’agit pas d’une maladie à proprement parler mais la douleur, la constipation ou la diarrhée qui l’accompagnent peuvent altérer sensiblement la qualité de vie. Il peut même entrainer de l’anxiété voire de la dépression. Les causes sont encore méconnues mais l’on sait que le stress est un facteur aggravant.

 

Les états émotionnels, le stress agissent sur notre ventre et provoquent des désordres intestinaux. Etre à l'écoute de son corps devient indispensable pour y remédier.

 

 

Comment la sophrologie agit-elle sur les troubles digestifs ?

 

La sophrologie amène à cette écoute intérieure. Lors d’une séance, le système nerveux parasympathique s’active lors de la détente et de la conscience de soi. Or celui-ci relaye l’information entre les intestins et le cerveau dans le processus de la digestion. La relaxation permet alors de calmer les tensions dues au stress et facilite la digestion.

 

 

La respiration

 

La respiration consciente ou abdominale, est un ajout majeur en sophrologie. La stimulation du diaphragme par la respiration stimule le nerf vague, voie de communication entre les deux cerveaux. La respiration au carré (respiration sur 4 temps) favorise cette stimulation.

 

Assis ou allongé, je respire en gonflant le ventre sur 4 secondes – blocage de respiration sur 4 secondes – expire sur 4 secondes – blocage de respiration sur 4 sec. Je fais cet exercice pendant 3 à 5 minutes, le matin, le midi et le soir.

 

Un autre exercice de respiration que je conseille s'appelle nauli. Il permet un véritable brassage abdominal. Il aide à lutter contre la constipation et nettoie l’intestin pour une meilleure digestion.

 

En position debout, les pieds écartés largeur de bassin et les genoux légèrement fléchis. Le dos est droit, épaules relachées, les bras le long du corps. La tête est droite. Je me penche vers l’avant en soufflant par la bouche. Je bloque la respiration en posant les mains sur les genoux. Je sors et rentre mon ventre plusieurs fois. Puis j’inspire en me redressant. Je fais l’exercice 3 fois.

 

 

La détente

 

La détente de chaque partie du corps en focalisant davantage sur le système digestif aide à calmer ce dernier.

 

Assis, les yeux fermés, je me concentre sur chaque partie du corps pour les détendre, en partant de la tête vers les pieds. Je porte mon attention particulièrement sur le tube digestif, le ventre pour le détendre. Je peux respirer consciemment sur cette zone.

 

 

La substitution sensorielle

 

Pour calmer la douleur, la sophrologie utilise la technique de substitution sensorielle. Il est question de substituer le ressenti douloureux par un ressenti agréable comme la chaleur. Je préconise de la pratiquer auparavant avec un professionnel.

 

Assis ou allongé, je prends conscience de mon corps détendu en effleurant la douleur du ventre. J’évoque une sensation comme la chaleur ou la fraicheur qui me ressource. J’accueille les ressentis corporels. Puis doucement je remplace la douleur par ces ressentis agréables. J’expire en envoyant la chaleur ou la fraicheur sur cette zone.

 

 

Il est conseillé de voir un sophrologue pour apprendre à mieux gérer les troubles digestifs déclenchés par un état anxieux ou un stress chronique. Sophrologue praticienne, j'accompagne les personnes à apprivoiser leur stress et leur permettre de soulager les problèmes digestifs.

photo du rédacteur

Par GIOVANNA FOLLMI

Publié le 06/11/2018
newsletter

Notre Newsletter pour votre Santé au Naturel 

Recevez votre programme local : conférences, ateliers, consultations, formations…

Haut